L‘accident minier de Soma a provoqué une intense émotion dans toute la Turquie et déclenché une fronde contre le gouvernement islamo-conservateur du Premier ministre Erdogan, accusé d’avoir négligé la sécurité des mineurs et d’être indifférent à leur sort. La catastrophe est considérée comme le pire incident minier des quarante dernières années et le 19e plus grave incident de l’Histoire mondiale. C’est une explosion, survenue à environ 2 000 mètres de la sortie, qui a rempli de gaz toxique les tunnels et a asphyxié les mineurs. Les dirigeants de la société Soma Kömür, exploitant de la mine, ont été contraints de concéder que la mine ne disposait d’aucun espace prévu pour protéger les mineurs des émanations de monoxyde de carbone. Mis en cause dans la presse pour sa proximité avec le pouvoir, le PDG de la compagnie, Alp Gürkan, s’était vanté en 2012 d’être parvenu à réduire de 130 à 24 dollars la tonne les coûts de production dans sa mine.

Les mineurs rescapés relatent que 2 jours avant l’accident, le charbon remontait à la surface anormalement chaud.